Le mercredi 24 avril, nous avons rencontré Mme Rocío Rodríguez Prieto, directrice de l'Institut de la femme, afin de présenter nos propositions politiques et de rechercher d'éventuels moyens de collaboration.

Il est indéniable qu'il existe de nombreux points sur lesquels nous ne sommes pas d'accord, et c'est avec une totale franchise qu'elle et nous l'avons évoqué au cours de la réunion. Nous avons donc voulu axer l'objectif de la réunion sur la recherche des points communs, des objectifs et des moyens qui nous unissent. Et c'était parfaitement possible.

Parmi les questions soulevées, citons le mobbing maternel, la discrimination à l'égard de la maternité sur le lieu de travail, la nécessité de rendre visible le dévouement exclusif à la famille et la création d'un protocole incluant le consentement éclairé à une fausse couche afin qu'elle reçoive le traitement approprié à la dépouille mortelle d'un être humain.

Toutes ces propositions ont été reçues avec un réel intérêt par Mme Rocío Rodríguez et nous sommes convaincus que des mesures importantes seront prises.

Nous vous remercions sincèrement de votre cordialité, de votre temps et de votre intérêt, ainsi que de votre sincérité sur ces points de désaccord, sans fausses formalités ni paroles creuses.