Déclaration Women of the World

 

Nous, les Femmes du Monde, déclarons que :

  1. Les femmes et les hommes doivent retrouver et affirmer leur identité et leur complémentarité dans leur propre intérêt, dans l'intérêt de leur famille, dans l'intérêt du marché du travail et dans l'intérêt de la société en général.
  2. Il existe une identité féminine qui se développe dans toutes ses dimensions en complémentarité et réciprocité avec les hommes.
  3. Les femmes apportent une contribution unique à la stabilité de la famille, de la main-d'œuvre, de la société et du bien commun.
  4. Le rôle des femmes dans la société doit être développé sous tous ses aspects, sans discrimination, violence ou exploitation, dans le cadre des défis du millénaire.
  5. La maternité a une valeur et une dignité uniques.
  6. Dans les pays occidentaux, les femmes sont aujourd'hui discriminées en raison de leur maternité.
  7. La maternité est un avantage pour les femmes sur le lieu de travail, et profitable pour la société dans son ensemble.
  8. La maternité et le dévouement de la femme à la famille ne suppriment pas son développement personnel ou intellectuel ; au contraire, ils consolident sa personnalité et le développement de son identité féminine.
  9. Le travail non marchand et le dévouement exclusif ou préalable à la famille constituent une valeur sociale et économique.
  10. L'émancipation authentique des femmes passe par la liberté d'être et de vivre en tant que femmes.

Par conséquent, nous exigeons :

  1. La reconnaissance universelle et le respect de l'identité des femmes, de leur dignité et de l'égalité réelle entre les hommes et les femmes dans leur complémentarité et leur réciprocité.
  2. Politiques internationales de défense de la liberté des femmes de choisir leur dévouement à la famille, ce qui implique une réelle conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.
  3. La reconnaissance universelle en droit international de la valeur du travail silencieux et apparemment invisible des femmes au sein de leur famille et la gestion universelle de l'expression "dévouement exclusif à la famille" en tant que groupe professionnel.
  4. Un cadre international de politiques de protection pour les femmes qui travaillent et qui souhaitent avoir des enfants ou qui se consacrent exclusivement ou partiellement aux soins et à l'attention de leur famille et l'éradication de toute forme de discrimination à leur égard.
  5. Interdiction universelle de la maternité de substitution. La maternité de substitution est une violation de la dignité tant de la mère porteuse que de l'enfant. Il s'agit d'une nouvelle forme d'exploitation des femmes et de traite des êtres humains, qui fait de l'enfant l'objet d'un contrat.