Beaucoup d'entre vous nous avaient demandé de recueillir des signatures pour demander un traitement humain des bébés morts avant la naissance, et nous vous avons donc écouté.

Ainsi, dans le Acte Sur notre site web, vous pouvez déjà trouver notre pétition à signer. Nous le savons, même si le protocole relatif aux restes d'une fausse couche varie d'un pays à l'autre, dans la plupart des cas, ni le bébé ni les parents ne reçoivent le soutien qu'ils méritent et ils sont oubliés.. Personne ne parle de ce problème, mais même si c'est un cri silencieux, c'est quand même un cri.

Depuis la plateforme Women of the World, nous voulons que vous cessiez de vous taire et que vous rendiez les choses visibles. Grâce à cette campagne de signatures, tous ceux qui le souhaitent peuvent également apporter leur soutien afin que ces bébés et leurs familles ne soient pas laissés seuls..

En outre, l'idée est d'atteindre tous les endroits où nous avons une présence politique : nous remettrons les signatures, nous aurons des entretiens avec des politiciens, etc. Nous avons besoin du plus grand soutien pour que les politiciens et l'administration voient qu'il ne s'agit pas d'un événement ou d'une chose qui n'a pas de voie sociale. Ils sont presque toujours mus par la pression sociale, et c'est pourquoi cette campagne est nécessaire.

Vous pouvez signer ici : http://action.womenworldplatform.com/es/actua/no-natos

Vous voyez, il ya un an ou plus, notre président, Leonor Tamayo était avec le directeur de l'Institut des femmes en Espagne, les deux savaient qu'ils s'opposaient sur presque tout, mais Leonor a soulevé cette question et le directeur a donné la raison à 100%, d'ailleurs, a été indigné que les choses étaient comme en fait sont. La même chose lui est arrivée lors d'un entretien avec un conseiller de Ciudadanos au conseil municipal de Madrid.

Et c'est que personne, absolument personne, ne peut refuser à une mère qui a perdu un enfant de dire au revoir à son fils et d'être sûre qu'il n'a pas été jeté.. Leonor Tamayo le sait bien, et elle le raconte à partir de sa propre expérience :

"Oui, 10. Et mon deuxième fils a été jeté devant moi. Je m'intéresse donc personnellement à cette campagne et je m'engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour la faire avancer. Je sais que beaucoup d'autres familles ont vécu quelque chose de similaire, et qu'elles ont la même détermination à faire quelque chose."

C'est l'occasion rêvée de le faire. La meilleure façon de nous aider est de signer et de partager cette campagne à travers nos réseaux sociaux.. Avec votre signature, nous ferons un pas de plus pour que les bébés morts avant la naissance reçoivent un traitement digne et que leurs familles soient accompagnées dans le processus de deuil. Merci beaucoup de nous aider. Nous espérons pouvoir vous donner de bonnes nouvelles bientôt. Nous vous laissons le lien direct vers la page de signature au cas où vous seriez intéressé par une participation.

Partagez !