Partagez !

L'esclavage, sous quelque forme que ce soit, est méprisable, mais il est alarmant de constater que la pornographie et le prostitution génèrent davantage de victimes et un commerce illégal en pleine expansion qui vaut des milliards. Lla prostitution est et a été une attaque contre les femmes depuis des temps immémoriaux.Mais l'hypersexualisation, omniprésente à notre époque, alimente de manière exponentielle la demande pour cette pratique objectivante, et la mafia du trafic est là pour la satisfaire.

Nous insistons, une fois de plus, sur le fait que 8M n'a aucun sens si la dignité des femmes n'est pas au centre des revendications et donc, aujourd'hui plus que jamais, nous devons élever la voix pour mettre fin à ces actes de violence et de dénigrement des femmes. Nous exigeons de nos autorités un plus grand engagement institutionnel et budgétaire et une coopération avec les organisations publiques et privées de la société civile pour éradiquer l'esclavage sous toutes ses formes, non seulement avec une application zélée de la loi contre la vente et l'achat de personnes, mais aussi en abordant les situations de vulnérabilité et de risque élevé.

Les femmes et les filles doivent cesser d'être considérées comme des objets. Tant que l'industrie de la pornographie, la prostitution (et pas seulement la prostitution illégale) et l'objectivation des femmes dans les médias se poursuivront, il y aura toujours un client qui achète ces "services" et se souille de la mort physique ou psychologique de millions d'innocents.

Vous pouvez lire l'information complète ici :

https://womenworldplatform.com/wp-content/uploads/2022/03/Trata-de-Mujeres-Informe.pdf


Partagez !